NOS ACTUALITES

LES MEILLEURS MARCHES À PARIS

Les marchés sont des lieux typiques et conviviaux qui contribuent à dynamiser les quartiers de Paris. Ils peuvent être couverts ou pas, alimentaires ou encore spéciaux comme les marchés aux puces, les brocantes et les vide greniers. Chaque marché a ses particularités : il y en a pour tous les gouts et les arrondissements !
Nous avons fait une petite sélection pour vous de nos marchés préférés. Dans tous les cas, la partie la plus amusante est de se balader dans Paris et découvrir des petits coins et les marchés du quartier par vous même !

– Marché de Bastille : c’est l’endroit parfait pour y trouver des produits gourmands, locaux et français en général. Le marché est l’un des plus grands à Paris, avec une centaine de commerçants et prix raisonnables. Adresse : Boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris.
– Marché d’Aligre : marché très sympa qui comprend une partie couverte où l’on trouve des produits français, italiens, espagnols et qu’on peut déguster sur place et une partie tout autour pour acheter fruits et légumes mais aussi des vêtements, des antiquaires…Un joli bazar pour le dire brièvement ! N’oubliez pas de vous balader dans le quartier, il y a plein de petits bistros ! Adresse : dans le 12ème arrondissement, de la rue Charenton jusqu’à Rue Saint Antoine.
– Marché des Enfants Rouges : c’est le plus ancien marché de Paris où on peut trouver plein de produits frais mais aussi bio et du terroir. En plus, le marché est un espace de convivialité où vous trouverez des jolis petits restaurants pour déguster plats de partout dans le monde. Adresse : 39 Rue de Bretagne, 75003 Paris.
– Marché Mouffetard : marché agréable dans le quartier des écrivains. On y trouve de la nourriture en tous les genres et des produits faire-trade et bio sont disponibles dans la plupart des stands. Pas loin du marché vous trouverez le Jardin des Plantes et la Mosquée de Paris. Adresse : 116 Rue Mouffetard, 75005 Paris.
– Marché des Ternes : petit marché couvert dans le 17ème, très agréable pendant une petite balade et pas loin des Champs Elysées. On y trouve une fromagerie, une poissonnerie de l’excellente volaille dans une atmosphère calme et tranquille. Adresse : 8 Bis Rue Lebon, 75017 Paris.

POURQUOI LE RÔLE DU VERRE EST-IL IMPORTANT DANS LA DEGUSTATION

Chaque vin, selon ses caractéristiques, demande le bon verre pour être dégusté correctement. Le verre est ainsi le meilleur ami d’un bon car il permet de faire ressortir les qualités d’un vin, notamment le goût, son apparence et son bouquet.

Comme la plupart d’entre vous doit savoir, la forme d’un verre à vin change en fonction du vin et permet d’amplifier les arômes du vin même. Le verre joue donc un rôle essentiel dans la dégustation.
Quand un verre a une ouverture large, comme par exemple un verre à vin rouge tannique, le vin sera plus exposé à l’air et donc dégagera plus d’arômes, reconnaissable en bouche et au nez. Dans ce cas le bouquet et la structure sont influencés par la forme du verre : le vin respire.
En cas contraire, un verre plus étroit, comme par exemple un verre à Champagne ou à vin blanc, permettra d’accentuer le sucre et diminuer l’acidité grâce à la structure du vin qui restera plus sur les bords.

Quelque exemple de verre à vin (mettre photos)

– le verre à Bourgogne
– le verre à Riesling
– le verre à Bordeaux
– le verre à San Giovese
– le verre à Chardonnay boisé
– le verre à Grand Cru
– le verre à Champagne

Testez vous même la différence de verre pour le même vin ! Vous en concluez quoi ?

LES CEPAGES RARES

Il était une fois un puceron venu de l’Amérique du Nord, le phylloxéra, qui avait comme objectif de détruire les terroirs viticoles du monde entier. Cette petite bestiole avait décidé de bien empêcher aux humains de continuer leur production de vin et les français ont vu arriver la catastrophe sur leurs plantes. Au débout des années 1860, beaucoup de vignobles français avaient disparu…et avec eux leurs cépages !
C’est ainsi qu’aujourd’hui certains petits producteurs ont décidé de soigner des terrains pour pouvoir réhabiliter notre patrimoine viticole et surprendre les consommateurs. Dans les cépages on y retrouve :
– la Verdesse : cépage blanc qu’on retrouve dans la Vallée du Grésivaudan, au nord de Grenoble. Le vin produit avec ce cépage est généralement très alcoolique avec des arômes floraux;
– le Persan : cépage noir cultivé, à l’origine, en Savoie à Saint-Jean-de-Mauriènne et ensuite dans la Vallée de l’Arc. Le vin produit est tannique, riche en alcool et dégage des arômes de framboise ;
– la Jacquère : cépage qu’on retrouve en Savoie cultivé sur des terrese argilo-calcaires principalement. Le vin produit est léger, acide et l’on reconnaît des arômes floraux ;
– la Mècle ou Etraire de la Dhuy : cépage noir présent dans la région de Bourgoin (zone Rhône-Alpes, dans le sud-ouest). Le vin produit est tannique et riche.

LA CHINE: DEUXIÈME PLUS GRAND VIGNOBLE AU MONDE

Le vignoble chinois dépasse désormais celui français et devient une grande puissance viticole avec presque 800000 hectares !
Selon les statistiques, le vignoble chinois représente aujourd’hui 11% des vignes mondiales et il ne semble pas s’arrêter. Il ne faut quand même pas oublier que la Chine est encore nouvelle sur le marché du vin et que les exportations des cépages sont très fréquentes. Leur technique ? Mélanger des cépages locaux avec ceux importés en vrac. Les chinois ont acquis des nouvelles compétences, les œnologues augmentent de plus en plus et cépages comme le Syrah, le Cabernet, le Merlot ou encore le Sauvignon sont plantés par des petits producteurs.

…Ils sont quand même malins ces chinois 😉

TENDANCES QUI CHANGENT: LA CONSOMMATION RAISONNABLE

On parle de consommation raisonnable quand la dégustation (bien remarqué le terme DEGUSTATION et pas picoler pour la soif) est associée au plaisir, la connaissance du vin et le respect de soi.
Avec la tendance des bars à vins qui font les vins au verre, cette consommation met bien l’accent sur le contrôle de l’alcool mais qui contribue quand même à créer une ambiance conviviale.
Vin & Société, à ce sujet, lance sa première campagne d’information nationale sur les repères « 2.3.4.0 » définis par les autorités de Santé. Cette campagne nous informe sur la quantité de vin que l’on peut boire sans mettre en danger notre santé.
Les chiffres sont simples à retenir : 2 verres maximum par jour pour les femmes, 3 verres maximum par jour pour les hommes, 4 verres pour une seule soirée d ‘exception et 0 au moins une fois par semaine.
Quoi de mieux de donner une définition de la consommation pour les amateurs de vin ? Modération et quotidienneté sont les mots clef à retenir pour pouvoir se détendre entre amis mais sans dépasser les limites !

ECOSIA: DONNONS À LA TERRE UNE SECONDE CHANCE

Et voilà une bonne initiative qui soutien l’environnement !
Il s’agit d’un moteur de recherche « écologique » qui permet, grâce à ses revenues publicitaires, de planter des arbres dans des zones frappées par la sécheresse.
Comment ça fonctionne ? Simple ! Vous utilisez Ecosia pour surfer sur le web et les publicités liées aux recherches génèrent des revenues pour financer la plantation d’arbres. Conséquences ? Vous participez à développer une prospérité environnementale, sociale et économique et tout ça…gratuitement !
Ce moteur de recherche a été lancé en 2009 en Allemagne et gagné deux ans après le prix de l’innovation TIC (technologie de l’information et de la communication) et le prix spécial TIC écologique du Ministère allemand de l’économie et des technologies.
Si vous ne voyez pas de concurrence avec Google, essayez et un arbre sera planté quelque part dans le monde grâce à vous !

LES FEMMES ET LE VIN: QUAND ON RECONNAÎT LES EMOTIONS DANS UNE CUVEE

Depuis l’antiquité, la femme participe à la production de vin. Progressivement, la femme est passée de la participation aux vendanges jusqu’à la création et dégustation de vin.
De plus en plus, les femmes d’engagent dans cette voie, qualifiée de masculine pendant longtemps en commençant à colorer de rose le secteur du vin et ses métiers…même si c’est un rose encore assez pâle…
On dit que la femme boit moins que l’homme mais mieux : elle apprécie plus les arômes et, comme œnologue, en fait des descriptions plus sensuelles et émotionnelles. À différence de l’homme, qui pour sa nature, est plus capturé par la présence des tannins et la puissance d’un vin en bouche, la femme est plus sensible au nez et au bouquet. La femme remonte cette distinction sociale et prend sa place, comme on l’a vu ces dernières années au concours du meilleur sommelier du monde (en sachant que le titre du concours est toujours au masculin).
Pareillement, les femmes vigneronnes s’impose dans les vignobles et réalisent des cuvées à l’ « hauteur » des hommes mais sont aussi à la tête de grands domaines.
En conclusion, la France, par rapport à d’autres pays comme le Japon a encore une forte prévalence masculine dans le secteur du vin mais les stéréotypes dépassent et la femme gagne sa place.

LE SOLEIL ET LES TERRASSES PARISIENNES

Paris est connue pour ses bars et terrasses qui se remplissent lorsqu’un rayon de soleil pointe le bout de son nez. Quel bonheur !
Entre monuments, boutiques, immeubles haussmanniens, on y trouve des petits coin de verdure, des lieux secrets remplis d’histoire et encore des superbes vues sur les toits…on adore sortir les chapeaux et les lunettes et se poser en terrasse.
Mais l’activité principale des parisien en terrasse est …devinez un peu ? Les « gossip» accompagnés d’un bon verre de vin !

Les bons plans Ô Château (à part, évidemment, la terrasse de Ô Château !!)
– Le Perchoir et sa magnifique vue sur les toits
– Le Rosa Bonheur aux Buttes Chaumont
– Le Mama Shelter et ses super cocktails au concombre
– Les petites terrasses autour du Marché d’Aligre Beauvau pour déguster les huîtres

Et vous, quelles sont vos terrasses préférées?

LA CANOPEE DES HALLES

La Canopée est l’étage supérieur des forêts, en contact avec l’atmosphère et les rayons de soleil. Cette zone est riche en biodiversité, peut être définie comme un écosystème à part mais surtout comme une connexion entre le ciel et la terre.
Pareillement, la Canopée des Halles, inaugurée récemment, est un lieu inspiré à la nature qui relit la ville « du dessus » à celle « du dessous ». Cette construction, constituée de feuilles de verres, permet une ventilation naturelle, capture l’énergie solaire grâce à des cellules photovoltaïques et devient déjà le cœur d’un Paris culturel et qui bouge.
La Canopée est donc un abri urbain mais pas seulement : donne ainsi une clairière au milieu de la ville et permet la mixité et la multiplicité d’activités pour accueillir son publique au quotidien.
On y compte 750 000 visiteurs par jour grâce aux voyageurs de train et métro et, bien sur, les amateurs du shopping !

L’ANTICAFE: ENDROIT DE PARTAGE EN PLEIN COEUR DE PARIS (ET PAS SEULEMENT)

L’Anticafé est un café atypique qui lie détente et coworking dans un espace convivial et d’échange. Ce lieu permet plusieurs activités afin de créer une communauté. Travaille et divertissement sont les mots clés.
Mais pourquoi « anticafé » ? La réponse est assez simple : il s’agit d’un lieu hybride qui bouleverse la définition de « café » elle même. On pourrait parler de « café culturel » qui combine plusieurs activités selon une formule innovante : on paie le temps passé et pas ce qu’on a consommé. La formule prévoit un tarif (à Paris de 5€ de l’heure en moyenne) pour avoir boissons chaudes et froides, fruits et snacks à volonté. En plus de ça, la wifi, une imprimante, un vidéoprojecteur et des jeux de société sont mis à disposition. On se sent comme à la maison !

Voulez-vous essayer ? Voici les adresses à Paris :
– Beaubourg : 79 Rue Quincampoix, 75003 ;
– Louvre : 10 Rue Richelieu, 75001 ;
– Olympiades : 59 Rue Nationale, 75013 ;
– République : 6 Rue de Château d’Eau, 75010.