Aujourd’hui on va aborder un sujet très tendance : les vins naturels.
De plus en plus on parle de bio et on promeut tout ce qui suit d’une agriculture naturelle.
C’est vrai que, en terme de viticulture, l’homme pendant les siècles a poussé la production naturelle pour augmenter ses ventes et que maintenant il essaie de rattraper ses erreurs en « câlinant » la nature. Et que donc nous recherchons des vins qui ont été produits en respectant les procès et les cycles naturels. Nous sommes devenus plus responsables et attentifs aux étiquettes.
Mais pourquoi appeler un vin naturel si déjà pour créer un vin il y a l’intervention de l’homme? Parce que l’intervention de l’homme doit être interprétée comme un accompagnement au procès naturel et pas comme l’acteur principale du produit final.
Résultat ? Le vin a un aspect plus brut, une couleur plus matte, esthétiquement parlant, et pas de correction d’acidité en terme de goût.
Et il ne faut pas oublier les jolies étiquettes que les vignerons s’amusent à créer !

Notre coup de cœur… (photo)